CAFÉ SCIENCE

CAFÉ SCIENCE

Chers habitués fidèles des cafés scientifiques,

Le programme 2021 – 2022 est consultable ici.
Conformément à la réglementation en vigueur, le Pass sanitaire sera contrôlé à l’entrée.

Bien sincèrement,
Science-Actions

***

Vulgariser les sciences sur YouTube : quelle légitimité ?

Café science – Chambéry, le jeudi 7 octobre 2021 à 20h – MJC

L’humanité se trouve aujourd’hui confrontée à des problèmes redoutables, mettant en jeu sa propre existence : non seulement les pandémies, mais aussi le réchauffement climatique, la disparition de la biodiversité, l’épuisement des ressources naturelles, etc. La science peut et doit alarmer, et aussi apporter des solutions et conseiller sur les meilleurs choix politiques et sociétaux forts qu’il faudra faire. Pour cela, elle doit faire preuve d’une rigueur absolue, loin des affabulations, partis-pris et croyances de tous genres.

Jusqu’à présent, la science était enseignée par l’éducation nationale, mais aussi diffusée auprès du grand public par des chercheurs très médiatiques, comme H. Reeves, E. Klein, A. Brahic… Elle était aussi présentée dans les émissions télévisées et radiophoniques, et dans les journaux et magazines. Déjà, cette diffusion médiatique peut faire l’objet de critiques, puisque le choix de ces nouvelles est principalement dicté par le goût du public et l’attirance du sensationnel : ainsi, la moitié des nouvelles scientifiques dans ces média concerne la santé et la médecine, un quart l’astronomie et l’exploration spatiale, … et toutes les autres disciplines scientifiques sont limitées à la portion congrue du quart restant !

Aujourd’hui, la vulgarisation scientifique s’est emparée d’Internet et de YouTube. A la frontière de l’éducatif et du divertissement, c’est un véritable outil pour démocratiser la science, qui complète les moyens plus traditionnels d’enseignement et de diffusion de la science, et qui pallie certainement à leurs manques et faiblesses. A ce titre, il permet certainement d’intéresser une part plus importante de la population aux sciences. Cependant, en l’absence de régulation sur les réseaux sociaux, qui est légitime pour vulgariser des sujets scientifiques ? Les informations diffusées par les youtubeurs sont-elles fiables ? Ont-elles la rigueur demandée par la science ? Comment s’affranchir des effets de mode ? Comment débusquer les erreurs voire les tromperies ? Finalement, est-ce que ces nouvelles façons de diffuser l’information scientifique feront disparaître les média classiques, comme les revues scientifiques destinées au grand public ?

En présence de:

Valérie Donius, professeure en physique-chimie au collège, professeur-relais de la Galerie Eurêka
Virgil Giraud, professeur de physique-chimie au lycée Marlioz
Christophe Michel, vidéaste, chaine YouTube « Hygiène mentale »
Julie Polge, doctorante, GRESEC (Groupe de recherche sur les enjeux de la communication), illustratrice et responsable éditoriale des Encyclopédies de l’environnement et de l’énergie
Richard Taillet, physicien, professeur USMB, auteur du blog « Signal sur bruit » et d’une Chaine YouTube

***

Enregistrement

1ère partie

2ème partie

***

Vous pouvez retrouver tous les podcast depuis 2012 à partir des pages « Archives« .