Finies les prévisions des grenouilles ou des hirondelles : une vraie science moderne, la météorologie

Finies les prévisions des grenouilles ou des hirondelles : une vraie science moderne, la météorologie

Café Science – Chambéry, le 17 janvier 2019
café science météo

Bien que les hommes habitent de plus en plus dans les villes, leur vie quotidienne reste fortement dépendante du temps qu’il fait. Les périodes froides augmentent les factures de chauffage et remplissent les cabinets médicaux, les périodes chaudes conduisent à des effets similaires, les périodes pluvieuses font craindre les inondations, celles trop sèches posent des problèmes d’alimentation en eau, la moindre couche de neige ou de verglas perturbe les transports, etc.

Du côté des professionnels, les conséquences d’une « météo » capricieuse peuvent être fâcheuses. Citons des exemples locaux : grêle ou gelée qui détruisent la production viticole, chutes de neige qui perturbent l’accès aux stations de ski et rendent dangereuse la pratique du ski hors-piste…

Pour toutes ces raisons, des prévisions météorologiques fiables sont devenues indispensables. Oubliés les prémices d’une approche raisonnée de la météorologie dans l’Antiquité en Chine, en Inde ou en Grèce, les dictons de grand-mère, l’Almanach Savoyard ou la grenouille d’Albert Simon, la météorologie est aujourd’hui une science moderne basée principalement sur la thermodynamique et la mécanique des fluides. Et l’évolution du temps est calculée à l’aide d’ordinateurs parmi les plus puissants. Néanmoins, peut-on prévoir tous les événements météorologiques ? Est-ce que la prévision humaine reste compétitive ? Est-ce que le réchauffement climatique va perturber la « météo » locale ? Les prévisions météorologiques peuvent-elles rester gratuites ?

En présence de :

Fabien Arnaud, Directeur de recherche au CNRS, laboratoire Edytem, Université Savoie Mont Blanc
Mathieu Fructus, Ingénieur au Centre d’Etudes de la Neige, Centre National de Recherches Météorologiques, Grenoble
Bernard Bachelier-Gaultier, Viticulteur à Aiton
Hélène Imbert, Prévisionniste, Centre météorologique des Alpes du Nord

Enregistrement: 

1ère partie:

2ème partie:

Sites web
Météo France
Laboratoire EDYTEM (Environnements, DYnamiques et TErritoires de la Montagne)
CNRM (Centre National de Recherches Météorologiques) et CEN (Centre d’étude de la neige)

Les commentaires sont clos.